Affaire Air Cocaïne : 7 semaines d’audience pour déterminer le rôle de chacun

Affaire Air Cocaïne : 7 semaines d’audience pour déterminer le rôle de chacun
Bruno Odos et Pascal Fauret, les deux pilotes - DR

Onze accusés comparaissent dès lundi à la cour d'assises d'Aix-en-Provence (Bouche-du-Rhône). Parmi eux, cinq Lyonnais et un Stéphanois qui clament tous leur innocence.

Ils sont accusés, directement ou indirectement, être les commanditaires de la drogue ou des vols. Dès ce lundi, onze personnes feront face aux magistrats de la cour d'assises d'Aix-en-Provence. Le procès de l'affaire dite "Air Cocaine" doit s'ouvrir ce lundi et devrait durer pas moins de sept semaines. Cinq Lyonnais et un Stéphanois sont mis en cause dans ce procès.

 

Parmi les accusés, on retrouveun deux pilotes, dont l'un est originaire d'Autrans en Isère : Bruno Odos. Les deux hommes ont été arrêtés à l'aéroport de République Dominicaine avec la marchandise présente dans l'avion (voir ci-dessous). Les deux clament leur innocence et affirment ne pas avoir été mis au courant de la contenance de l'avion, un Falcon 50.

 

Ali Bouchareb, arrêté en Espagne en mai 2016, est décrit comme étant le commanditaire de la drogue. Ce Stéphanois réfute toute implication dans ce dossier. Michel Ristic, soupçonné d'être le chauffeur de Ali Bouchareb, sera également à la barre.

 

Enfin, Pierre-Marc Dreyfus, dirigeant d'époque de la compagnie lyonnaise SN-THS, est accusé d'avoir un rôle d'organisateur dans les vols frauduleux. Comme tous les autres accusés, Pierre-Marc Dreyfus conteste toute participation au trafic, indiquant que les contrôles ne relèvent pas des compagnies. Fabrice Alcaud, co-dirigeant et commercial de l'entreprise, est également convoqué.

 

Pour rappel, le 19 mars 2013, pas moins de 680kg de cannabis sont saisis à l'aéroport de Punta Cana (République Dominicaine). Les deux pilotes Bruno Odos et Pascal Fauret, ainsi que les deux passagers, sont arrêtés. En 2015, les deux aviateurs sont condamnés par la justice dominicaine à 20 ans de prison. Une peine confirmée rapidement en appel. Les hommes s'enfuient alors de l'île en bateau et finissent par rejoindre la France. Le 4 décembre 2016, enfin, l'affaire dite "Air Cocaine" est renvoyée aux assises.



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios