Masques : le maire de Grenoble réclame une "stratégie nationale"

Masques : le maire de Grenoble réclame une "stratégie nationale"

Si la France se déconfine le 11 mai, Eric Piolle aura une mission.

Le maire de Grenoble, comme ceux de toutes les villes du pays, devra fournir aux habitants des masques pour éviter la propagation du coronavirus.
Or, l’élu écologiste estime que la situation est trop compliquée pour se passer d’une stratégie : "Cette demande intervient dans un contexte de pénurie de stocks : après avoir supprimé 48% de ses lits hospitaliers depuis 30 ans,  la France a vidé ses stocks stratégiques de masques ces dernières années. Cette pénurie alimente une spéculation agressive jusqu’aux tarmacs des aéroports à l’autre bout du monde et, on l’a vu avec l’Italie, faute de coordination européenne, des pays voisins ont bloqué des camions gardant pour eux ces stocks de masques. Les prix ont été multipliés par 10 ou 15 fréquemment et les cas de masques de qualité défectueuse apparaissent. J’appelle l’Etat à tenir son rôle de garant de l'unité nationale. En période de crise, il est impossible de penser une unité nationale sans stratégie nationale", écrit Eric Piolle dans un communiqué.

 

La Ville de Grenoble a déjà commandé 7500 OCOV, les masques fabriqués dans la région et réutilisables 100 fois, pour les distribuer aux agents de la Ville et du CCAS.

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios