Grenoble : l'incendie d'un squat laisse des demandeurs d'asile sans hébergement

Grenoble : l'incendie d'un squat laisse des demandeurs d'asile sans hébergement

Les personnes migrantes vivaient depuis plus d’un an dans ce bâtiment qui a pris feu samedi, et se retrouvent sans toit

Samedi 1er août, un incendie s'est déclaré dans un squat qui abritait des demandeurs d'asile. L'endroit a été complètement ravagé par les flammes laissant ces personnes sans toit.

Tous les sinistrés ont été relogés dans un gymnase avant que des solutions durables ne soient trouvées. 

L’association ADA (Accueil demandeurs d’asile, présente en Isère depuis 1986) a pris la parole mardi avec un communiqué de la présidente, Jacqueline Leininger : 

Trois bénévoles de l’ADA sont allés rencontrer ces demandeurs d’asile dimanche et lundi. Il s’avère que parmi eux, affirme l’ADA, 22 sont en procédure normale et auraient dû être hébergés dès l’enregistrement de leur demande en préfecture par le dispositif national d’accueil des demandeurs d’asile, conformément à la directive du parlement européen […] établissant des normes pour l’accueil des personnes demandant la protection internationale […] L’ADA déplore une nouvelle fois l’absence de possibilité d’hébergement pour plus de la moitié des demandeurs d’asile et souligne la défaillance de l’État depuis de nombreuses années.

 

Pour le moment, aucune proposition de relogement n'a été évoquée; la préfecture ne s'est pas encore exprimée sur le sujet. 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios