Sciences Po Grenoble - Deux professeurs accusés d'islamophobie

Sciences Po Grenoble - Deux professeurs accusés d'islamophobie

Deux professeurs sont accusés d'avoir tenu des propos islamophobes dans l'enceinte de l'établissement

L'Institut d'Études Politiques (IEP) de Grenoble dans la tourmente. Ce sont deux enseignants qui sont accusés d'islamophobie par des collages postés sur les murs de l'établissement dans lesquels figurent leurs noms. 

La ministre de l'Enseignement Supérieur, Frédérique Vidal, a pris la parole sur le sujet : 

Nous avons fait contacter les deux enseignants (...)

Des mesures de protection sont prises. Je ne voudrais pas les détailler ici, ne serait-ce que parce qu'elles doivent être discrètes. 

Les deux professeurs bénéficient désormais d'une protection policière afin d'éviter toute agression ou débordement dans l'affaire des collages. Gérald Darmanin s'est également exprimé sur le sujet en expliquant avoir demandé une évaluation de la cellule Uclat, Unité de Coordination de la Lutte Antiterroriste. 

De plus, une enquête pour dégradation et injure publique est en cours depuis que les collages ont été collés jeudi 4 mars stipulant "Des fascistes dans nos amphis. L'islamophobie tue.". La direction de Science Po Grenoble a quant à elle "condamné avec la plus grande fermeté ces accusations". 

 

 

 

 



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios