Isère : un contrôleur SNCF en prison après des agressions sexuelles

Isère : un contrôleur SNCF en prison après des agressions sexuelles

Tout avait commencé en août 2016 avec la plainte d’une étudiante qui avait agressé sexuellement par un contrôleur SNCF dans un TER qui faisait la liaison entre Grenoble et Lyon.

Déjà connu pour exhibition sexuelle aux abords d’un collège, d’autres faits étaient apparus aux yeux des enquêteurs sur l’individu. Originaire de la Drôme, le contrôleur entretenait en effet des relations très particulières avec des jeunes filles mineures, par internet, mais aussi par de vraies relations physiques. Pour arriver à ses fins, il n’hésitait pas à mentir sur son âge ou exercer des pressions sur ses victimes pour qu’elles ne parlent pas.

 

Ce jeudi, d’après Le Dauphiné, le tribunal de Bourgoin-Jallieu a condamné le trentenaire à 30 mois de prison ferme. De plus, il a aussi écopé d’une obligation de soins et d’une interdiction d’exercer une activité en lien avec des mineurs.