Grenoble - Une femme schizophrène avoue avoir égorgé la victime de Teisseire

Grenoble - Une femme schizophrène avoue avoir égorgé la victime de Teisseire
Image d'illustration

D'après elle des "voix" auraient ordonné cet acte de barbarie

Ce vendredi 26 février, de nouveaux éléments viennent éclaircir l'homicide barbare commis à Teisseire le 22 février. Pour rappel, Sidi Lahcine, âgé de 52 ans, a été égorgé à l'aide d'un cutter ce lundi 22 février alors qu'il se trouvait en bas de l'immeuble dans lequel il résidait. 

Ce vendredi, le procureur de Grenoble a annoncé : 

Une femme née en 1963, diagnostiquée schizophrène et suivie psychiatriquement a été placée en garde à vue hier 25 février 2020 par la police judiciaire de Grenoble. Elle a reconnu en présence de son avocat avoir égorgé Sidi Lahcine car des voix lui demandaient de le faire. 

D’autres éléments viennent corroborer ses déclarations. Les médecins ont décidé ce jour de son hospitalisation complète sous contrainte. Elle ne sera donc pas déférée ce jour devant un magistrat instructeur. Une expertise sera réalisée pour déterminer la responsabilité pénale de la mise en cause.

La femme de 57 ans va être examinée par des professionnels de santé et une unité psychiatrique.