ISÈRE - Un détenu relâché à cause du Covid accusé d'avoir violé une mineure

ISÈRE - Un détenu relâché à cause du Covid accusé d'avoir violé une mineure
Image d'illustration

Emprisonné depuis 2018 pour des faits d'agression sexuelle, le prisonnier a été libéré deux ans plus tôt que prévu à cause du virus

La colère gronde en Isère. Une jeune fille âgée de 17 ans accompagnée de ses parents et de son avocat ont organisé ce mardi 13 avril une conférence de presse lors de laquelle l'avocat de la famille a annoncé qu'un repris de justice condamné en 2018 et libéré début 2020 a violé la jeune fille 6 mois après avoir été relâché. 

Maïtre Fabien Rajon ont rapidement dénoncé ce qu'ils ont qualifié de scandale judiciaire : l'agresseur présumé avait été libéré lorsque la pandémie s'est déclarée et que l'État a décidé de libérer 6 000 prisonniers afin de désengorger les cellules face à la propagation du virus. Cet homme qui était emprisonné à Corbas, a donc été relâché 2 ans avant la fin de sa peine qui était de 4 ans d'emprisonnement pour agression sexuelle sur sa compagne de l'époque. 

La famille a annoncé vouloir attaquer l'État en justice pour faute grave puisque le dossier de l'ancien détenu stipulait qu'un risque de récidive n'était pas exclu. 

Pour l'heure, le violeur présumé a été mis en examen. Le parquet du Grenoble est en charge de l'affaire. 


Tags :
news justice viol

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios