Soupçonné de favoritisme, Eric Piolle dans l'attente du jugement ce mardi

Soupçonné de favoritisme, Eric Piolle dans l'attente du jugement ce mardi

C'est ce mardi que le tribunal judiciaire de Valence rendra son jugement dans l'affaire de la Fête des Tuiles.

Ce sont les conditions dans lesquelles l'association Fusées avait obtenu l'organisation de l'évènement en 2015 et 2016 qui avaient fait l'objet d'une enquête.

Et le maire de Grenoble Eric Piolle, proche de l'association Fusées, était poursuivi pour favoritisme dans l'attribution du marché public.

Aucune peine n'avait été réclamée à l'encontre du maire écologiste, le procureur avait estimé ne pas avoir la certitude qu'Eric Piolle "a manoeuvré" ou "dissimulé" dans cette affaire.

Cinq autres prévenus avaient été jugés fin septembre à Valence. L'ancien DGS de la Ville de Grenoble, François Langlois, a eu droit au même traitement de la part de l'avocat général : aucune peine requise. Par contre, des amendes avec ou sans sursis ont été réclamées pour deux ex-agents territoriaux de Grenoble et deux représentants de l'association Fusées pour "délit de bureau".