Police de sécurité du quotidien : aucun quartier sélectionné en Isère

Police de sécurité du quotidien : aucun quartier sélectionné en Isère

Les contours du dispositif étaient dévoilés ce jeudi après-midi par le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, depuis l'Ecole Militaire à Paris.

Ainsi, 30 quartiers prioritaires de 'reconquête républicaine' ont été ciblés en zone police et que 20 départements seront estampillés 'mieux accompagnés' en zone gendarmerie. Gérard Collomb a promis la création de 10 000 postes d'ici 2022. Mais en Isère, aucun quartier n’a été sélectionné pour expérimenter cette police de sécurité du quotidien.

 

Le maire de Grenoble Éric Piolle, celui d’Echirolles Renzo Sulli et celui de Saint-Martin-d’Hères David Queiros ont publié un communiqué commun à la suite des annonces du ministre de L’intérieur. Ils demandent une audience pour savoir pourquoi aucun quartier en Isère n’a été sélectionné.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios