« Tous à poil » contre le burkini à Grenoble ?

« Tous à poil » contre le burkini à Grenoble ?

Après l’affaire des burkinis dans les piscines grenobloises, un groupe réagit au contre-pied.

Pour rappel, le règlement intérieur des piscines de la capitale des Alpes interdit en effet le port de burkini pour des mesures d’hygiène. Un groupe de femmes qui se font appeler les "Rosa Parks musulmanes", soutenues par l’association "Alliance citoyenne", a investi la piscine municipale pour "lutter contre l’interdiction", ce dimanche. Ces dernières ont reçu une amende de 35 euros.

En réaction, une page d’évènement Facebook a émergé : "Contre l'islam radical, tous à poil pour faire bouger Piolle !".

"Les islamistes veulent imposer le burkini dans les piscines de Grenoble. Le Maire de Grenoble fait preuve d'un attentisme et d'une inaction préoccupants. Face à cela, nous appelons à la constitution d'un mouvement citoyen, écologiste et laïque : dimanche prochain, nous invitons toutes les citoyennes et tous les citoyens attachés aux valeurs de la République à se foutre à poil devant les commandos en burkini ! Sur les Lumières elles veulent mettre l'éteignoir : ensemble, tombons les peignoirs ! Vive la laïcité décomplexée ! Contre l'islamisme tous à poil pour faire bouger Piolle !", peut-on lire dans la description de l’évènement.

Ainsi, quelques Grenoblois veulent se retrouver dimanche 30 juin, nus, dans une piscine de Grenoble. Seulement, si s’exposer en burkini est passible de 35 euros d’amende, "l'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende" selon le Code pénal.

 


Tags :
nu burkini