Isère : le département classé en alerte élevée pour la grippe aviaire

Isère : le département classé en alerte élevée pour la grippe aviaire
Pexels

Un arrêté officiel prévient du risque élevé dû à la présence de la maladie près des frontières françaises

En 2005, la panique avait gagné la France après que la grippe aviaire se soit propagée un peu partout sur le territoire. Il semblerait que ce virus, porté par des oiseaux migrateurs, soit présent non loin des frontières françaises. 

Par mesure de précaution, afin d'éviter une nouvelle situation de chaos sanitaire, un arrêté officiel a été publié ce mercredi 4 novembre obligeant l'ensemble des détenteurs d'oiseaux à appliquer un confinement, ou la pose de filets de protection pour empêcher les oiseaux porteurs de la maladie de la transmettre aux volailles. 

Il semblerait quece soit la région Auvergne-Rhône-Alpes qui soit la plus concernée par cette menace. Le département de l'Isère, ainsi que l'Ain, la Drôme et bien d'autres sont maintenant soumis à des restrictions pour préserver les volailles. 

La présence du virus dans la faune sauvage non loin de la frontière française, dans un couloir migratoire qui traverse le territoire national, justifie l'élévation du niveau de risque et les mesures de prévention prévues par l'arrêté ministériel du 16 mars 2016. 

 

Cet arrêté qualifiant le niveau de risque influenza aviaire est pris afin de prendre en compte l'évolution sanitaire défavorable vis-à-vis de l'influenza aviaire dans l'avifaune en Europe. Des nombreux foyers en élevage domestique et des cas en faune sauvage d'influenza aviaire hautement pathogène ont été détectés en Russie et au Kazakhstan depuis juillet 2020. Les foyers et les cas augmentent en nombre et se décalent vers l'ouest de la Russie. 
Les Pays-Bas ont déclaré le 21 octobre 2020 un premier cas d'influenza aviaire hautement pathogène par un sérotype de virus de l'influenza proche de celui circulant en Russie dans la zone d'Utrecht sur deux cygnes tuberculés (Cygnus olor). Depuis, une dynamique d'infection s'est emballée puisque 13 cas en faune sauvage et un foyer en élevage de poulets de chair aux Pays-Bas et 13 cas chez des oiseaux sauvages en Allemagne ont été déclarés. Le 3 novembre, le Royaume-Uni déclare également un premier foyer, dans le nord-ouest de l'Angleterre. 

 

Vu l'avis de l'ANSES 2016-SA-0245 relatif à « l'ajustement des niveaux de risque d'infection par l'influenza aviaire hautement pathogène, quelle que soit la souche, des oiseaux détenus en captivité sur le territoire métropolitain à partir des oiseaux sauvages » en date du 10 juillet 2017 ;
Considérant l'épizootie d'influenza aviaire hautement pathogène du type H5 en Russie et au Kazakhstan et la propagation cette maladie depuis le 21 octobre 2020 aux Pays-Bas, à l'Allemagne et au Royaume-Uni

 

Les départements placés en alerte élevée sont à retrouver ici



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios